RSP - Erster Saugbagger mit Gasantrieb

ABSENCE D'ÉMISSIONS SOUS LA TOUR EIFFEL

La société RSP remet la première excavatrice-aspiratrice à propulsion au gaz à des client français

Avec son client de longue date Noblet Paris Ouest, la société RSP a lancé la première excavatrice-aspiratrice de l'histoire de l'entreprise qui fonctionne exclusivement au gaz. « Nous sommes très contents et aussi très fiers de notre tout nouveau développement. Beaucoup de collègues se sont investis dans ce projet et l'ont mené à son terme avec succès. Nous renforçons ainsi notre savoir-faire et notre position sur le marché - et ce, en ces temps difficiles et éprouvants. Cela me réjouit tout particulièrement », explique Jens Graber, directeur de la société RSP.

Et même dans la capitale française, Paris, qui a déjà été témoin toutes sortes de choses sur ses boulevards, l'excavatrice-aspiratrice RSP bleue de type ESE 6 RD 6000 ne manquera pas d'attirer l'attention lors de ses interventions. Il est rare qu'un véhicule à la fois aussi grand et aussi silencieux ait été sur la route. Avec le camion à six roues de 22 tonnes, la société RSP réussit également à franchir une nouvelle étape dans le développement d'entraînements d'excavatrices-aspiratrices plus écologiques qui répondent aux défis actuels de notre époque dans les domaines de la durabilité, de la réduction des émissions et de l'utilisation consciencieuse des ressources.

Toutefois, le transfert au client final ce jour a également été accompagné d'un effort supplémentaire correspondant dans la production : Dans l'usine principale de la société RSP de Saalfeld, les employés concernés ont d'abord dû recevoir une formation intensive pour travailler sur les véhicules à gaz - avant même que la première vis puisse être vissée sur le véhicule de traction.

Lors du montage du véhicule à proprement parler, une ventilation continue devait être assurée et la teneur en gaz autour du véhicule devait être mesurée plusieurs fois par jour afin d'éviter la formation de mélanges gaz-air dangereux. Enfin, après la fabrication, une phase d'essai de deux mois a suivi en usine, au cours de laquelle le fonctionnement de l'unité d'aspiration des gaz a été testé de manière approfondie afin de garantir au client la plus grande sécurité possible après le transfert.

En fait, la société RSP était prête depuis un certain temps déjà à présenter une aspiratrice fonctionnant exclusivement au gaz, mais les fabricants de châssis n'ont pas encore été en mesure de garantir les performances des moteurs diesel modernes dans le développement des propulsions au gaz : « Le sujet est sur la table depuis un certain temps maintenant et en 2017, les premières excavatrices-aspiratrices RSP avec des mécanismes d'entraînement alternatifs étaient disponibles. À l'époque, cependant, la propulsion au gaz a été modernisée après le transfert. Pour des raisons de performance, il fallait un hybride entre la propulsion au gaz et conventionnelle », se souvient Patrick Renger, directeur de la société RSP.

C'est désormais un souvenir grâce au nouveau développement du véhicule de traction OC13 101 par le fabricant suédois Scania. Une puissance de 410 ch et 2 000 Nm de couple entraînent désormais le ventilateur double de la superstructure RSP non seulement via le moteur mais aussi par la prise de force et permettent le développement habituel de la puissance de la structure d'aspiration. Cela signifie que même lorsque l'on utilise une aspiration à propulsion au gaz, la benne de six mètres cubes peut contenir des morceaux de terre ou de roche pesant jusqu'à 120 kg. Et cela pendant six heures d'affilée avec un seul plein. Grâce aux 160 kg de gaz naturel comprimé (GNC) présents à bord, cela se fait également avec un maximum d'économies de CO2 possibles et contribue ainsi à réduire la pollution particules dans les zones d'intervention et pour les riverains.

 

Image : De l'extérieur, seuls les réservoirs de gaz entre les essieux révèlent que cette excavatrice-aspiratrice RSP de type ESE6 est différente de tous ses prédécesseurs. La propulsion au gaz du châssis Scania rend la structure aspirante beaucoup plus écologique mais tout aussi puissante. | Photo : RSP